Le terme “hypocondriaque” est très utilisé dans notre société.

À tel point qu’on ne sait plus si il s’agit seulement d’un trait de caractère ou d’une maladie très sérieuse.

Cet article détaille la définition de l’hypocondrie, ses symptômes et comment ils gâchent la vie des malades.

Bonne lecture.

hypocondrie def

Définition de l’hypocondrie

Être hypocondriaque c’est avoir une peur obsessionnelle de tomber malade. Même le diagnostic d’un médecin ne permet pas d’enlever cette idée fixe.

L’hypocondrie est une maladie très sérieuse qui peut avoir des conséquences pénibles sur le quotidien. On peut la comparer à l’état anxieux vis à vis des maladies.

Variante

La nosophobie est la peur obsessionnelle de tomber malade. C’est une variante de l’hypocondrie et elle a des conséquences similaires.

Symptômes des hypocondriaques

Parmis les principaux symptômes physiques, on peut citer :

  • Palpitations
  • Maux de tête
  • Vertiges
  • Sueurs froides ou bouffées de chaleur
  • Tremblements ou picotements (dans les mains en particulier)
  • Hyperventilation
  • Problèmes de concentration
  • Boule dans la gorge
  • Impression de devenir fou
  • Impression de crise cardiaque imminente
  • Sensation de tumeur au cerveau

Ces symptômes ne sont pas sans rappeler l’état d’anxiété. Mais quels sont les conséquences sur le quotidien ?

“L’hypocondrie me gache la vie”

Chez un hypocondriaque, les habitudes quotidiennes sont toutes affectées pour soulager au mieux cette peur des maladies.

Comme les conséquences sont multiples, nous nous limiterons à 3 pour cet article.

  • Un hypocondriaque fuit tous les lieux “à risque”. À savoir les bus, le métro, les bars, restaurants, les hôpitaux… Bref, tous les endroits très fréquentés qui pourrait le contaminer d’une manière ou d’une autre.

On est loin d’une vie palpitante.

hypocondrie conséquences
  • Pour calmer son angoisse du mieux qu’il peut, il doit vivre dans un environnement sans microbe et sans bactérie. Cela signifie hygiène (plus qu’) irréprochable, et lieu de vie désinfecté tous les jours.

Imaginez-vous un peu le temps que cela coûte.

  • Et enfin, chaque repas doit être pris à l’heure exacte et dans les quantités exactes sous peine d’angoisse prolongée.

Les repas ne sont plus un plaisir. Ils ne sont qu’un moyen de renforcer la santé.

Vous l’avez compris, l’hypocondrie a des conséquences terribles sur la vie et il ne faut pas la considérer à la légère.

Il est toujours possible d’en guérir en s’éduquant sur cette maladie.

Bon courage à tous !

Voir aussi : Guérir de l’hypocondrie sans médicaments.

Source de l’article : La société hypocondriaque par la Psychologue Michèle Declerck.