Avez-vous cette sensation dans votre corps que vous ne comprenez pas ?

Ce mal de tête qui ne vous lâche pas depuis plusieurs jours et qui vous inquiète de plus en plus ?

Vous n’osez pas imaginer que ce puisse être une de ces maladies terribles qui en est la cause…

Il est temps d’affronter la réalité !

Dans cet article, je vais vous détailler les 3 maladies qui terrorisent le plus les hypocondriaques à savoir : les cancers, l’accident vasculaire cérébral (AVC) et la maladie d’Alzheimer.

Et vous saurez si vous avez toujours de bonnes raisons de vous inquiéter.

peur du cancer

Les Cancers

Les cancers sont une des premières causes de décès avant 65 ans dans le monde occidental. Ils sont dus à une dégénérescence de cellules qui forment les tumeurs cancéreuses.

C’est comme si une guérilla de cellules se rebellaient contre le bon fonctionnement du corps.

Les cancers doivent vous inquiéter si vous gardez ces mauvaises habitudes depuis des années :

  • Fumeur régulier
  • Mauvaise alimentation
  • Obésité
  • Trop grande consommation d’alcool
  • Pas d’activité physique
  • Trop d’exposition au soleil

Les symptômes qui doivent faire penser au cancer :

  • Une fatigue généralisée
  • Une perte d’appétit
  • Un amaigrissement anormal

Ces 3 symptômes communs à tous les cancers rappellent les symptômes de l’hypocondrie.

Mais sachez aussi qu’en cas de tumeur au cerveau, la maladie est chronique. C’est à dire que le mal de tête reste permanent.

Voici une première différence. Car chez un hypocondriaque, après une crise, les maux de tête sont apaisés.

Si vous avez des doutes, courrez chez un spécialiste. Lui seul pourra vous dire ce qu’il en est.

Et si il ne trouve rien… pensez à l’hypocondrie.

Saviez vous qu’une personne est victime d’un AVC toutes les 4 minutes ?

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Un AVC est la rupture ou l’obstruction d’un vaisseau sanguin du cerveau. Vous imaginez la catastrophe, il peut causer des dommages irréversibles !

Devez vous avoir peur de l’AVC ?

Si vous avez déjà fait un AVC, si vous avez des problèmes cardiaques ou si vous êtes diabétique, vous avez plus de chance d’en faire un.

Il y a d’autre facteurs de risque comme :

  • Avoir beaucoup de cholestérol
  • Être fumeur
  • L’obésité
  • L’excès d’alcool
  • Les drogues dures

Alors comment l’identifier ?

Les symptômes les plus fréquents :

  • Faiblesse musculaire ou paralysie d’un ou plusieurs membres ou du visage, le plus souvent d’un seul côté.
  • Perte de sensibilité ou engourdissement du visage ou d’un ou plusieurs membres. 
  • Perte de vision d’un oeil, ou de la moitié du champ visuel des deux yeux, ou vue double. 
  • Difficultés à parler ou à articuler. Difficultés à trouver ses mots et/ou à comprendre ce que l’on entend. 
  • Troubles d’équilibre ou de coordination des membres. 
  • Troubles de la vigilance, parfois jusqu’au coma 
  • Mal de tête soudain, violent et inhabituel. 

Si vous reconnaissez ces symptômes, filez aux urgences ! C’est une question d’heures !

Ou appelez le 15 (SAMU) ou le 112 (numéro d’urgences européen). Il vaut mieux appeler pour rien que trop tard.

Alzheimer atteint 15% de la population à 80 ans. Cette maladie fait presque autant peur que les cancers.

personne agée peur Alzheimer

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une dégénérescence du cerveau. Les neurones meurent les uns après les autres et les fonctions cérébrales disparaissent progressivement et de manière irréversible.

Cette terrible maladie est cependant rare avant 65 ans.

Comment la reconnaître ?

Les principaux symptômes : 

  • Trous de mémoire fréquents 
  • Trouble des fonctions exécutives. (Comme ne plus savoir se servir de son téléphone par exemple) 
  • Problèmes d’orientation dans le temps et l’espace.

Vous avez des doutes ? Consultez et faites des tests.

Êtes vous stressé, plus fatigué que d’habitude? Prenez le temps de vous reposer et de bouger, votre mémoire s’en souviendra.

Et n’oubliez pas d’exercer souvent votre mémoire. Car si la maladie d’Alzheimer est incurable, on peut retarder son arrivée et son évolution.

Pour cela ne négligez pas la lecture, toute forme de culture et ayez une vie sociale bien remplie.

Vous pouvez également faire le Test de Folstein pour savoir si votre cerveau est toujours en forme.

Conclusion

Les cancers, les AVC et la maladie d’Alzheimer font terriblement peur aux hypocondriaques. Mais n’oubliez pas :

Seul un spécialiste peut dire si vous en êtes atteint.

Si les médecins ne trouvent rien, il est temps de s’éduquer pour se débarrasser de la peur des maladies.

Commencez à vous former ICI.

Bon courage à tous !

Sources : 

Michel Cymes Chers hypocondriaques, Editions Stock 2018

Inserm.fr : La science pour la santé