« Je me déteste tellement que j’ai honte de ce que je suis !”

“J’ai peur de me faire remarquer.”

“Je ne sers à rien.”

Beaucoup de gens passent par une phase de la vie ou ils se détestent.
Et ce n’est pas toujours de leur faute.

En revanche, il est toujours possible de changer cela. Et même en faire quelque chose de positif !

Dans cet article, nous allons voir comment cette haine envers soi affecte la vie,
d’où vient elle quelles sont les causes,
et comment faire pour arrêter de se détester.

Bonne lecture.

je me déteste

« Je me déteste » ou comment gâcher sa vie

La haine envers soi a beaucoup d’impacts sur la vie en général.
On peut lui associer ces émotions et ces comportements :

Et dans les cas des plus extrêmes :

Se détester peut avoir des conséquences dramatiques, mais d’où vient toute cette haine ?

Pourquoi je me déteste autant ?

La haine envers soi peut avoir plusieurs causes.

  • Quand une personne comme un parent ou un camarade nous humilie quotidiennement nous dit qu’on est bon à rien ou qu’on est vraiment moche, on finit pas le croire.
    Et on finit par se détester pour ça.

À force de se détester, cette haine peut devenir une partie de nous même avec laquelle on construit sa personnalité.

Et ce sera d’autant plus long pour se défaire des ses mauvaises habitudes !

  • Ça peut venir aussi de l’envie d’être une personne meilleure, et qui paraît inatteignable. On en reparle plus loin dans cet article.
entourage
  • Se détester et avoir des pensées négatives peut venir de l’imitation de son entourage.

Et ça peut même paraître banal quand on a l’habitude de côtoyer des gens qui se rabaissent, même quand ils réussissent.

Avec ces personnes il est mal vu de dire “Je me trouve belle aujourd’hui !” ou bien “Je suis fière d’avoir réussi telle chose !

On se rassure en se disant qu’en étant très exigeant avec nous-même on sera forcé de s’améliorer. Et pourtant…

Une stratégie qui ne fonctionne pas

Prenons notre sac à dos et faisons un petit retour à la vie de collégien.

Vous rappelez-vous quel était votre professeur préféré du collège ? Celui ou celle qui vous donnait envie d’aller à son cours, et qui rendait sa matière très facile et intéressante !

Dans mon cas, c’était une prof de math très positive et très dynamique.

À l’inverse, un des professeurs que j’aimais le moins était un prof qui ne croyait pas en moi et ne prenait même pas la peine de m’expliquer quand j’avais des difficultés.

Pour lui j’étais mauvais et ce n’était pas la peine de perdre son temps avec moi 🙁

Et bien sûr, je n’avais pas envie d’apprendre sa matière et j’allais à son cours à reculons.

salle de classe

Dans ce cas de figure, on voit bien que ce n’est pas le fait de rabaisser quelqu’un qui va lui permettre de donner le meilleur de lui-même.

Et bien c’est pareil avec nous même ! On ne se rend pas service en étant impitoyable. Soyons positif et bienveillant comme ce professeur.

Voyons une autre erreur encourageant la haine de soi.

Se détester n’est pas de la modestie

Il y a une différence entre penser “J’ai réussi à obtenir mon diplôme, ce n’était pas très difficile cette année.” et “J’ai réussi à obtenir mon diplôme, pourquoi le donnent-ils à des gens comme moi ?

Cette confusion peut donner un côté positif à se détester. Ne faites pas cette erreur.

Voyons maintenant comment changer la donne.

diplome

Que faire si je me déteste ? et comment gérer ses émotions

Un premier pas vers une meilleure perception de soi

Vous n’allez pas arrêter de vous détester simplement en vous répétant tous les jours “Je suis vraiment génial(e) et je m’adore à 100 % !

Alors que pendant des mois c’était les pensées “Je suis tellement nul(le) et bon(ne) à rien !!” qui revenaient comme un refrain.

Difficile de croire aux pensées positives dans ces conditions.

Je conseillerais plutôt, quand on se déteste physiquement ou sur les photos  par exemple, de se dire “Il est possible que je ne sois pas moche pour tout le monde.”

pourquoi je me déteste miroir

Ou bien quand on ne pense pas avoir droit au bonheur :

“Il est possible, dans le futur, qu’on m’aime et que je sois heureux(se).”

C’est plus facile à croire, et cela fait un premier pas vers une façon de penser plus positive.

Notre voix intérieure doit redevenir une alliée qui nous encourage dans nos démarches. Pas le mauvais génie qui nous met des bâtons dans les roues pour tous nos projets !

Vous pouvez aussi repérer les jugements positifs des autres pour faire grandir ses bonnes pensées.

Parce que quand on se déteste, on a plutôt tendance à ne pas écouter les compliments sincères pour continuer à se détester.

Il y a peut-être de bonnes choses qui vous attendent finalement…

nouveau départ

La haine de soi annonce un nouveau départ

Quand on se déteste, c’est qu’il y a un gros décalage entre la personne que vous êtes actuellement et la personne que vous voudriez être.

Toute cette haine envers vous-même peut être perçue comme le point de départ d’un changement dans votre vie. Un changement bénéfique !

Ayez le courage de dire :
Stop ! Je ne peux plus continuer comme ça !

Ne pensez plus à vos erreurs du passé et commencez la transformation vers votre personne idéale !

Et vous pouvez commencer par mettre de l’ordre dans vos conflits et regrets.

pardonner

Régler ses conflits pour faire la paix

Quand on a été injuste avec quelqu’un et qu’on a des regrets qui nous rongent, il faut laisser son égo de côté et s’excuser. Même longtemps après.

C’est le seul moyen de trouver la paix.

Et quand ce n’est pas possible, il faut apprendre à lâcher prise et ne pas être trop dur avec nous-mêmes.

Car n’importe quelle personne qui fait de son mieux peut toujours faire des erreurs.

Ce qui nous amène à la solution suivante.

amie triste

Être moins dur avec soi-même

Imaginez que vous rendiez visite à votre meilleure amie. Vous vous réjouissez de la revoir et lorsque vous la rencontrez enfin dans son appartement, c’est le choc !

Elle est en pleurs, la tête dans les genoux au pied de son lit… Vous parlez un peu, et elle finit par vous faire part de ses idées très noires.

Que faites-vous dans un cas comme ça ? Bien sûr vous la réconfortez sans hésiter une seconde !

Et bien si on peut avoir ce comportement avec nos amis nous devrions l’avoir aussi avec nous même quand ça ne va pas plutôt que de continuer à se blâmer.

D’ailleurs, les autres peuvent nous en apprendre beaucoup sur nous mêmes !

Agrabah

La perception de soi et la perception des autres

Prenons notre tapis volant, et faisons un détour par la ville des mille et une nuits, ou plutôt la ville d’Aladdin : Agrabah.

Qu’évoque pour vous le personnage d’Aladdin ?
Oui, il est fier et chapardeur avec son petit singe malicieux sur les épaules…

Mais surtout il représente un héros pour les enfants (et pour Jasmine !) quelqu’un de vraiment bien en résumé.

Et pourtant, pour Jafar (et le boulanger) ce jeune homme est tout le contraire d’un bon gars !

On voit bien ici que les points de vue contraires : “bon” et “mauvais” s’appliquent à une même personne et sont vrais tous les deux !

Et c’est la même chose pour nous. Si on se trouve moche, ou bien pas assez courageux, une autre personne avec son point de vue pourra nous trouver très beau et inspirant !

Donc même si on les a entendues quotidiennement, nos pensées négatives ne sont pas des faits. Elles peuvent être fausses du point de vue de quelqu’un d’autre.

Nous arrivons au dernier conseil, un des plus importants.

je me déteste physiquement action

“Je me déteste physiquement et mentalement” dernier conseil

“Chaque fois que l’on compte sur un événement extérieur pour notre bonheur, on se crée une illusion.”

Bien. Maintenant que vous êtes armé de connaissances, il faut passer à l’étape suivante : l’Action !

Il faut agir pour devenir la personne que vous désirez être. Et c’est en agissant que votre haine envers vous-même va fondre comme la neige au soleil.

Vous voulez améliorer votre apparence ? Faites du sport !
Vous voulez ce travail ? Postulez !
Vous voulez sortir avec cette personne ? Invitez-la !

Et n’ayez pas peur de l’échec. Imaginez-vous faire les démarches vers ce qui vous rendra le plus heureux au monde.

Même si ça ne marche pas comme vous voulez, vous vous sentirez fier et vous n’aurez AUCUN regret car vous avez fait TOUT ce qu’il fallait pour y arriver.

J’espère que cet article vous aura aidé et motivé à agir !

D’ici là prenez soin de vous.

Voir aussi : Passer à l’action contre l’anxiété sans médicaments

Si cet article vous a aidé, et pour nous soutenir, vous pouvez le partager à vos proches et sur vos réseaux.

sources ; Kati Morton, Russell Brand, Carologie.