Pourquoi le syndrome de l’imposteur et quelles solutions :

Vous avez une bonne situation mais un sentiment vous empêche d’en profiter pleinement ?

Comme si vous ne méritiez pas votre conjoint ou votre poste au travail ?

Vous doutez de vous,

vous avez peur de ne pas être à la hauteur et que les autres découvrent que vous n’êtes pas aussi compétent qu’ils le pensent ?

Le syndrome de l’imposteur est un problème très commun. Heureusement des solutions existent.

Dans cet article, nous allons voir

  • Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur,
  • Quelles sont les conséquences sur la vie quotidienne ?
  • Pourquoi apparaît-il ?
  • et quelles sont les solutions.

Bonne lecture.

homme d'où vient le syndrome de l'imposteur

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ? définition

Le syndrome de l’imposteur est un doute maladif qui nous fait sentir inadéquat à notre situation.

Que ce soit dans son couple, en famille, au travail, à l’école ou en tant qu’artiste.

Il est différent de la peur de l’échec et correspond mieux à la peur de ne pas se sentir capable.

C’est un des mal-être les plus répandus avec le perfectionnisme, le manque de confiance, la peur de l’échec et le complexe d’infériorité.
On estime que 70% de la population l’a déjà vécu, et il peut survenir dès l’enfance.

Une de ses caractéristiques est l’impression d’être complètement dépassé et piégé par sa situation.

Comme si on n’avait pas assez de compétence, d’expérience ou de qualification pour y arriver mais qu’on ne pouvait plus revenir en arrière.

Durant la période d’essai d’un nouveau travail, il peut être légitime de penser ainsi.
Mais même des années de réussite plus tard, le sentiment persiste !

homme montagne

Le syndrome de l’imposteur est tenace.

Même si on réussit à atteindre ses objectifs vis-à-vis des autres, le sentiment d’imposture survit en nous faisant croire qu’on a été chanceux ou qu’on a baratiné les autres.

Aussi, il peut être considéré à tort comme de la modestie. Mais c’est un autre moyen pour lui de se faire accepter et de perdurer.

Et c’est ainsi qu’il peut se prolonger pendant des années !

Voyons son fonctionnement.

Les cycles

Le syndrome de l’imposeur se déclare et se renforce dans 2 cas de figure :

-> un défi important se présente dans votre vie
-> doute + sentiment d’imposture
-> vous travaillez dur pour donner tort au sentiment
-> retours positifs 
-> refus de les prendre en compte 
-> augmentation du syndrome de l’imposteur

ou bien

-> un défi important se présente dans votre vie
-> doute + sentiment d’imposture
-> procrastination
-> retours médiocres
-> pris comme des retours négatifs dus à l’incompétence
-> augmentation du syndrome de l’imposteur

Voyons maintenant comment le syndrome de l’imposteur modifie le quotidien.

inquiétude pourquoi syndrome de l'imposteur

Les conséquences du syndrome de l’imposteur

Les victimes du syndrome sont sujettes à un stress et une anxiété énorme pour éviter la moindre erreur qui trahirait leur supposée imposture.

Une personne témoigne :
Il m’est arrivé de me lever à 2h du matin, de m’habiller et de passer au bureau juste pour corriger une erreur mineure d’un dossier à rendre.
Si je ne l’avais pas fait, je n’aurais pas pu fermer l’œil.« 

On voit bien qu’il est difficile pour cette personne de poser des limites à son travail.

La vie privée en souffre et cela peut conduire à la dépression, à des addictions bref, à une vie malheureuse.

Et comme ces personnes ne reconnaissent pas leurs réussites, ils peuvent les cacher à leur entourage : une promotion vers un poste à hautes responsabilités, une demande en mariage acceptée…

Mais d’où vient le syndrome de l’imposteur ?

pdg femme sentiment d'imposture

Pourquoi le syndrome de l’imposteur ? Quelles en sont les causes ?

Plusieurs causes pouvant s’additionner sont possibles.

Subir des critiques ou des préjugés à répétition

Un très bon exemple serait le parcours de Michelle Obama :

Elle raconte que dans la société où elle a grandi, les gens pauvres et de couleur ne pouvaient pas intégrer de grandes écoles.

Pourtant, elle l’a fait. Mais elle restait obstinée par cette idée. On comprend bien d’où venait son sentiment d’imposture.

Alors quand elle est devenue la Première Dame des Etats-Unis, son syndrome de l’imposteur est revenu encore plus fort.

Elle explique qu’elle a travaillé dur pour le surmonter et le dépasser. Et qu’elle a finalement réussi à accepter pleinement ce qu’elle est devenue.

Voilà comment le matraquage d’une idée fausse ou de préjugés peuvent affecter toute une partie de la vie.

Michelle Obama discours

Les hautes responsabilités favorisent le syndrome de l’imposteur

La plupart du temps le syndrome de l’imposteur n’est pas réel. Et on le retrouve souvent chez des personnes compétentes voire même capables d’exceller !

Plusieurs chefs d’entreprise capables de générer des millions d’euros chaque année avouent avoir le sentiment de ne pas mériter leur réussite et de ne pas se sentir à la hauteur.

On pense toujours que les gens qui réussissent se sentent des leaders nés. La réalité est sûrement différente. Ils partagent nos inquiétudes.

artiste peintre pourquoi syndrome de l'imposteur

Autres situations pouvant causer le syndrome de l’imposteur

C’est le cas dans les travaux ou l’objectif change beaucoup. On n’a jamais l’impression de l’atteindre, et on a toujours l’impression de devoir prouver sa valeur.

Par exemple quand on est artiste. Il faut se remettre en question en permanence.

Le fait de recevoir beaucoup de bons retours sur son travail ou sa façon d’être. Cela peut rendre anxieux de ne plus en recevoir et on se met à douter de sa valeur.

Les personnes de statut élevé ou les stars développent le syndrome de l’imposteur plus facilement. Car elles doivent se montrer toujours à la hauteur et la moindre erreur peut leur coûter très cher.

Alors quelles sont les solutions ?

jeune fille épuisement burn out

Syndrome de l’imposteur quelles solutions ?

Alors certes, certains diront qu’il faut garder ce sentiment d’imposture et s’en servir à son avantage pour travailler très dur et accomplir de grandes choses…

Mais cette “solution” ne peut fonctionner qu’un temps. Au bout de quelques mois, c’est l’épuisement garanti.
Et vous n’aurez même pas la satisfaction de ce que vous aurez accompli car ce ne sera jamais assez.

Attention, on se dirige tout droit vers le burn out !

Il faut savoir dire stop et arrêter de culpabiliser !

  • Ce n’est pas grave de faire des erreurs.
  • Il arrive de se retrouver complètement dépassé par une situation et c’est acceptable. On ne peut pas toujours tout contrôler.
  • De même, on ne peut pas toujours tout savoir non plus et il y a des moments ou il faut mettre ses compétences à niveau.
  • C’est très bien de demander conseil, il ne faut pas hésiter.
  • “Je fais de mon mieux, je travaille dur mais j’ai aussi le droit de me reposer. Le burn out ne va certainement pas augmenter ma productivité !”
stop pourquoi le syndrome de l'imposteur

Serais-je à la hauteur ?

Ne vous posez plus jamais cette question !

La seule vraie question à vous poser est : “POURQUOI ne serais-je PAS à la hauteur ?

Sérieusement, vous avez des qualités, des compétences, vous pouvez demander conseil à des gens qui peuvent vous aider, alors pourquoi n’y arriveriez vous pas ?

Et s’ ils découvrent que je suis un imposteur incompétent ?

D’abord, rappelez-vous que votre chef a peut-être le même problème avant de penser que vous êtes un imposteur.

Et si, dans le pire des cas, votre entreprise ou votre conjoint découvrait que vous n’êtes pas à la hauteur ?

Et bien ce ne sera pas la fin du monde car vous retrouverez un autre travail ou conjoint qui vous correspondra mieux !

Si vous ne vous sentez pas capable de rebondir, je vous invite à réfléchir à ce qui suit :

« On possède une chose, un travail, une relation, une maison…, tant qu’on est capable de s’en défaire.
À partir du moment où on ne peut plus s’en séparer, on ne la possède plus. C’est elle qui nous possède. »

Tant que vous serez possédé par votre travail, vous vous sentirez comme piégé par votre situation. Et votre sentiment d’imposture pourra faire des ravages.

La vie est pleine de possibilités. Soyons ouverts.

Essuyer un échec n’est pas un drame. Cela nous en apprend plus sur nous même et nous rend meilleur à notre prochaine tentative.

J’espère vous avoir aidé et motivé à vous débarrasser de votre syndrome de l’imposteur !

Cela prend du temps mais c’est possible !

Prenez soin de vous.

Voir aussi : Comment se débarrasser des problèmes d’anxiété sans médicaments.

Si cet article vous a plu, et pour nous soutenir, vous pouvez le partager à vos proches ou d’autres personnes dans le besoin.