Ressentez-vous des fourmillements dans vos mains ? au bout des doigts ? ou sur d’autres parties du corps de manière fréquente ?

Comme si un millier de petites bêtes agaçantes s’agitaient à droite et à gauche sur vos membres…

On peut parler aussi de picotements, chatouillements ou d’engourdissements.

Les fourmillements peuvent avoir des causes très différentes, bénignes ou plus graves.

Dans cet article, nous allons passer en revue ces causes ainsi que les remèdes naturels pour soulager vos fourmillements.

Bonne lecture.

fourmis

Pourquoi a-t’on des fourmillements ?

La paresthésie, terme médical pour les fourmillements, est générée le plus souvent par la compression d’un nerf ou une mauvaise circulation sanguine dans le membre en question.

C’est une sensation que l’on connait bien.
Quand on est trop longtemps allongé de côté sur notre lit parce qu’on veut absolument savoir si le héros de notre polar va se faire tuer ou non !
Notre bras est comme paralysé et picote comme si il caressait un cactus !

La plupart du temps, ces engourdissements ne sont pas graves. Et il suffit de bouger à nouveau son membre pour que la sensation disparaisse après quelques minutes.

Mais si les fourmillements vous assaillent régulièrement, il y a peut-être un problème plus sérieux.

Les maladies causant des fourmillements

Le syndrôme du canal carpien

Il découle de la compression d’un nerf au niveau du poignet qui entraîne engourdissements et fourmillements au niveau de la main.

Ce syndrome est de plus en plus répandu à notre époque.

Un travail manuel répétitif peut être en cause. Ou encore par une mauvaise prise en main de la souris chez les personnes travaillant sur ordinateur.

Le diabète

Il a tendance à augmenter les risques de contracter des maladies et problèmes nerveux causant les fourmillements.

traumatisme fourmillements

Un traumatisme

À la suite d’un traumatisme ou de stress répété, il arrive que des membres ne sont plus dans leur position ou alignement normal.
Ainsi des nerfs peuvent être compressés et la circulation sanguine gênée.
D’où des fourmillements permanents.

La spasmophilie

Plusieurs symptômes musculaires entre en compte pour le syndrôme de spasmophilie dont les fourmillements.

L’alcoolisme

alcool fourmillements

Le tremblement des mains est un des symptômes de manque de l’alcoolisme.

Les carences

La sensation d’engourdissement et les tremblements sont favorisés si vous avez des carences en vitamine B12, en magnésium, potassium ou calcium.

Le stress et l’hypocondrie

Une anxiété extrême, quelque soit la source d’inquiétude, peut générer fourmillements et picotement dans les membres.

Heureusement, on peut apprendre à relativiser et retrouver le calme.

Parlons maintenant des solutions qui existent.

Quels sont les remèdes ?

Bien évidemment, les remèdes à appliquer vont dépendre des causes de vos fourmillements.

La meilleure chose à faire est de consulter pour savoir si vous avez une maladie qu’il faut traiter.

En attendant, vous pouvez essayer ces différents remèdes : (Ici je parlerai des mains uniquement mais les conseils restent valables pour les autres membres.)

Le bain de glace

glaçons

Vous pouvez tremper vos mains dans un bain de glace pour une dizaine de minute maximum. Et répéter l’opération toutes les demi-heures.

Le froid va vous procurer un effet apaisant sur les nerfs et vous libérer progressivement des symptômes.

Variante : Vous pouvez aussi appliquer un sac de glace directement sur vos mains pour une quinzaine de minutes.

Massage de la paume de la main

C’est une technique pratique quand on n’a pas de masseur sous la main.

Il suffit d’utiliser son pouce de la main opposée et de masser du centre de la paume vers l’extérieur de la main.

Ce massage libèrera les tensions.

Attention à ne pas forcer si vous ressentez des douleurs.

massage fourmillements mains

Etirements de la main

vidéo explicative prochainement.

Massage par un thérapeute professionnel

Le massage thérapeutique est un très bon moyen de soulager ces fourmillements.

Trouvez en un près de chez vous, et prenez rendez-vous !

Si malgrés tous ces conseils, les fourmillements vous font encore peur, il faut vous renseigner sur la peur des maladies. Vous êtes peut-être hypocondriaque.

Dans ce cas, rendez-vous ICI.

Bon courage à vous !