Comment traite-t-on l’hyperventilation ?

« Je n’arrive plus respirer à fond ! Inspirer me demande un effort pénible, je crois que je vais tomber dans les pommes !  »

Le syndrome d’hyperventilation concerne 6 à 10 % des consultations de médecine générale. C’est un véritable handicap respiratoire, qui peut anéantir la qualité de vie.

Dans cet article, vous apprendrez ce qu’est le syndrome d’hyperventilation, et comment le traiter.

 

homme hyperventilation

Définition

 

Le syndrome d’hyperventilation est caractérisé par une augmentation de la fréquence respiratoire.
En général c’est une respiration superficielle qui ne concerne que la partie haute du système respiratoire.

Mais cette fréquence est inadaptée aux besoins du corps !
Ce qui a pour effet d’augmenter le taux d’oxygène dans le sang, diminuer le taux de CO2 et augmenter le pH.

Les personnes asthmatiques on plus de chance d’avoir un problème d’hyperventilation que les autres.

Durant un exercice physique ou pendant une phase de repos, l’hyperventilation peut survenir. Il arrive que la parole suffise à la déclencher.

 

Et cela a des conséquences sur tous les organes du corps.

 

Les symptômes de l’hyperventilation

 

Le symptôme le plus important, vous l’avez compris, est la difficulté à respirer normalement.

Mais l’hyperventilation a aussi des effets sur le cerveau, elle provoque des vertiges et de l’anxiété.
Le cœur va se mettre à palpiter, la digestion est perturbée.
On peut avoir des nausées, des tremblements, des crampes musculaires et une fatigue intense.

En cas d’hyperventilation aiguë, inspirer devient quasi impossible.
Dans ces moments, beaucoup de personnes ont peur de mourir et ont de grandes chances de faire une crise d’angoisse.

Les chercheurs ne savent pas ce qui déclenche ce syndrome, car il est à la fois une cause et une conséquence. L’hyperventilation peut causer de l’anxiété et inversement. C’est un cercle vicieux.

 

Voyons maintenant ce que la médecine propose comme traitements.

 

 

Les traitements

 

Les médicaments

Malheureusement, très peu d’études concernent les médicaments et l’hyperventilation.
En tout cas aucune d’entre elles ne justifie l’utilisation des antidépresseurs.

La kinésithérapie

C’est ce qui est préconisé. Elle est surtout basée sur l’éducation, la prise de conscience des situations à risques, la reconnaissance des signes avant-coureurs et des exercices respiratoires.

Comme il y a presque autant de méthodes de kinésithérapie que de poissons dans la mer, on ne peut pas parler de taux de guérison.

 

Il n’y a pas eu d’étude non plus sur la psychothérapie, on ne sait pas si elle est efficace.

 

En plus de la kinésithérapie, les traitements alternatifs peuvent être une solution.

 

 

Les traitements alternatifs

huile naturelle

Encore une fois, les produits naturels à base de plantes ne vont pas vous guérir d’un coup de baguette magique, mais ils peuvent vous apaiser.

Certaines plantes ont des propriétés sédatives comme la scutellaire,  la passiflore, le houblon, la Kava, la valériane, la lavande…
J’ai écrit un article détaillé sur ces produits si vous voulez en savoir plus.

 

 

Ce qu’il faut retenir,

c’est que l’hyperventilation n’est pas un problème à elle seule. Il y a un mal-être plus global, vous souffrez peut-être d’anxiété ou d’une autre maladie sans le savoir.

Consulter votre médecin si vous avez des doutes.

Et prenez soin de vous.

 

 

Photos par freepik.com