Hypocondrie et grosse fatigue, que faire ?

Vous êtes hypocondriaque et sur le point de craquer ?

La peur des maladies vous fait faire des pieds et des mains et vous sentez que vous tombez de fatigue ?

Dans cet article nous allons passer en revue les différentes solutions en fonction des causes de votre fatigue.

Bonne lecture

hypocondrie fatigue

Chaque hypocondriaque a une histoire unique. Certains paragraphes de cet article vous parleront plus que d’autres et c’est normal.

Hypocondrie, 1ère cause de fatigue intense :

Etre trop à l’écoute de son corps

Avoir peur d’être malade, c’est constamment surveiller ses sens pour être sûr que son coeur ne bat pas trop vite, que le sang circule bien, …
Bref, qu’il n’y ait aucune sensation anormale qui serait un prélude à une maladie mortelle !

Le problème est que garder ce comportement toute la journée des jours durants est éreintant ! On est toujours dans le contrôle et il n’y a plus de moment de détente.

Un peu comme si on vous obligeait de travailler sans pause café et sans repos.

Si vous avez des doutes sur une maladie grave, ne restez pas dans le doute et allez consulter.
Et si le spécialiste ne trouve rien, il faut concentrer vos efforts pour guérir de l’hypocondrie. Voir le dernier paragraphe.

Être en bonne santé ne signifie pas prévenir toutes les maladies du monde.
Être en bonne santé c’est vivre dans le silence du corps.

Avez-vous tendance à déléguer les tâches qui vous dérangent ?

hypocondriaque manipulation

2ème cause de grosse fatigue :

Manipuler les autres

Être hypocondriaque, c’est craindre tous les lieux “à risque”.
C’est à dire les nids à microbes comme les salles de sport, les transports en commun, les hôpitaux ou encore les toilettes publiques.

Chaque jours il faut trouver des raisons, des moyens ou des excuses pour les éviter à tout prix ! Et cela passe par la manipulation des autres.

Un hypocondriaque peut devenir expert en la matière. On imagine la perte d’énergie colossale et le temps que cela demande chaque jour !

Pour pallier à ce problème, il faut vous trouver des personnes à qui en parler.
Des personnes qui comprendront que vous êtes hypocondriaque et qui voudront bien vous aider.

Attention, aider ne veut pas dire qu’elles feront tout à votre place, mais qu’elles vous assisterons dans vos efforts contre l’hypocondrie. Voir plus bas.

Comme si les deux raisons précédentes n’étaient pas suffisantes, il existe d’autres causes de fatigue…

hypocondrie repas

Hypocondrie, 3ème cause de fatigue chronique :

Des repas parfaitement réglés

Encore un sujet journalier qui demande de gros efforts d’organisation.

Toujours par peur de tomber malade, un hypocondriaque doit manger des repas sains, au gramme près et à la minute près. Sous peine de fragiliser sa santé.

Inutile de détailler à quel point ces préparations sont chronophages et fatiguantes

Pour corriger cette cause de fatigue comme les suivantes, il n’y a pas 36 solutions, il faut se débarrasser de l’hypocondrie. On en parle juste après.

Autres causes :

Sans passer en revue la liste complète, les hypocondriaques doivent suivre des examens médicaux réguliers, en apprendre toujours plus sur la santé et les nouvelles maladies.
Ils peuvent aussi être superstitieux ce qui les forces à honorer des rituels anti-maladie…

Passons maintenant à la solution globale.

Comment guérir de l’hypocondrie malgré la fatigue

Se débarrasser de l’hypocondrie se fait en plusieurs étapes.

Tout d’abord, il faut comprendre que c’est la peur qui génère les symptômes des maladies que vous supposez graves.
Ce qui engendre plus de peur, ce qui augmente les symptômes !

Ensuite il faut trouver les causes de la maladie. Est-ce dû à une peur de mourir démesurée ? Un besoin d’attention des autres ?

Et enfin il faut réussir à changer vos habitudes d’hypocondriaque pour empêcher la maladie de revenir.

C’est vrai, tout cela ne se fait pas en un jour, mais c’est indispensable pour guérir.
Je vous encourage vivement à commencer dès maintenant !

Prenez soin de vous.

Voir aussi : Comment se débarrasser de l’hypocondrie sans médicaments.

Si cet article vous a plu, et pour nous soutenir, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux.