Alcool et anxiété : Etes-vous le genre de personne qui à tendance à se jeter sur une bouteille d’alcool dès qu’une petite inquiétude pointe le bout de son nez ?

L’alcool une solution à court terme contre l’anxiété qui peut fonctionner, mais qui peut vous piéger à long terme et avoir des conséquences graves.

Voyons quels sont les effets de l’alcool sur l’anxiété, quels sont les pièges à éviter et quelles sont les solutions.

alcool

L’alcool soulage-t-elle de l’anxiété ?

Petit rappel sur ce qu’est l’anxiété.
L’anxiété est une sensation désagréable qui annonce un événement fâcheux dans le futur.

Si vous ressentez de l’anxiété et décidez de boire, l’alcool va vous ramener dans le moment présent et vous oublierez vos soucis.

En adoptant cette stratégie, votre cerveau pense avoir trouvé une solution pour se débarrasser de l’anxiété.
Plus besoin de se demander ce qui cause l’anxiété où ce qu’il faudrait faire pour la calmer, l’alcool est la réponse.

Chez certaines personnes, l’alcool est devenu un mode de vie. Elles ne sont plus capables de la moindre action sans avoir bu d’alcool. La moindre petite sensation de peur doit être impérativement soignée par ce moyen.

Ainsi, avant de rencontrer des gens, avant de se mettre au travail parfois même juste pour simplement sortir de chez soi ces personnes doivent boire. L’alcool et le courage deviennent synonymes.

Mais cette méthode a ses limites…

Alcool et anxiété

Les difficultés arrivent à moyen terme, quand l’alcool va perdre de son efficacité. Il vous faudra boire de plus grandes quantités pour réussir à retrouver le calme.

Et à long terme, l’alcool n’aura plus d’effet apaisant, même après 3 bouteilles de vodka ! À ce moment là, la situation devient catastrophique. L’alcool a perdu son pouvoir.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’alcool ne permet pas de soulager l’anxiété. Il va même l’exacerber.
En effet, comme le cerveau pense que l’alcool est la meilleure solution contre l’anxiété, tous les moyens naturels de la soulager seront affaiblis et l’anxiété deviendra plus forte.

Si l’alcool ne peut rien contre l’anxiété, alors quelle est la solution ?

Combattre l’anxiété ?

En y regardant de plus près, l’anxiété est une peur de ne pas pouvoir contrôler une situation.

Que ce soit pour passer un entretien d’embauche, parler en public, accomplir de grands projets…
Le premier réflexe que l’on a lorsqu’on est anxieux, et de combattre ce sentiment, et de le refouler.

Au lieu de nous soulager, cette méthode ne fait qu’empirer les choses.

Pourtant, est-il bien nécessaire de lutter ?

whisky

L’anxiété n’est pas réelle

Pour se débarrasser de ses angoisses, il faut comprendre une chose : l’anxiété n’est pas réelle.

Dans notre esprit, nous sommes inquiétés par des événements bien pires que ceux qui arrivent dans la réalité. Plus de 90 % d’entre eux ne se réaliseront pas, et en général ceux qui se réalisent quand même ne seront jamais si terribles.

« Mais que va devenir ma famille si je me fais renverser par un camion ? » ou encore « Que vais-je devenir si supérieur pense que je fais du mauvais travail ? »

En général l’entourage des personnes angoissées, qu’elles utilisent de l’alcool ou non, ne se rend compte de rien. C’est bien la preuve que le problème est uniquement interne.

Peut-être que votre anxiété est sociale, c’est-à-dire que vous êtes angoissé devant les autres. Vous êtes terrorisé par l’idée de devoir parler en public.

Mais même si vous le faites, il n’y a aucun danger de mort. Même lorsque l’on parle ou qu’on agit en public, nous ne sommes pas autant le centre d’attention que l’on croit. La plupart des gens sont plus intéressés par leurs propres problèmes que par les vôtres. Cette peur est une forme de narcissisme quand on y pense.

De même pour les situations qui vous stressent. Serez-vous toujours angoissé 24 heures après l’événement ? Si ce n’est pas le cas, aucune raison de se faire suer !

Il est temps de voir comment arrêter de se faire du souci.

Vos inquiétudes sont dans le futur

Vos craintes et angoisses correspondent toujours à des moments du futur.
Si vous êtes anxieux vous ne vivez pas dans le présent. L’alcool est un moyen de vous ramener dans le moment présent, et c’est comme cela qu’il supprime vos craintes.

Considérez-vous en ce moment. Vous êtes devant votre écran à lire cet article, rien de mauvais ne se passe.

Maintenant si vous commencez à vous inquiéter, par exemple, allez vous recevoir votre paie à temps?
Que pense cette personne de vous après votre discussion d’hier ?
Que se passera-t-il si votre médecin vous découvre une maladie ?
Vous voyez que toutes ces inquiétudes sont dans le futur mais aucune de vos suppositions n’est réelle.

Le meilleur moyen de ne plus être angoissé, et d’accepter les choses qu’on ne peut pas changer.

Que peut-on changer aux événements de demain ? Il est possible de changer ces événements quand ils arriveront, mais aujourd’hui on peut rien y faire.

Est-ce que je me sens stressé ? Peut-être que j’ai pris trop de café, peut-être que la situation me rend nerveux… Mais le fait est que je n’ai pas besoin de combattre ce stress.

Combattre son anxiété va en faire un monstre. Il est normal d’avoir des sensations mais retenez que 90 % de nos peurs sur le futur sont infondées. Accepter-les, et ne leur donnez pas plus d’importance qu’elles ne le méritent.

Elles ne sont que le fruit de l’alcool et de pensées négatives.

Ça va aller, inutile de combattre les sensations.

Conclusion

  • L’alcool augmente l’anxiété. Vous devez vous en débarrasser car il ne vous soulagera pas.
  • Il est inutile de combattre son anxiété, lutter contre ses émotions empire les choses.
  • Les peurs ne sont pas réelles.
  • Revenir dans le moment présent plutôt que d’imaginer les pires situations futures.
  • Accepter son anxiété est la solution.

Appliquer ces points est plus facile à dire qu’à faire, mais ne vous découragez pas.
Commencez déjà par en appliquer un. Vous verrez vos premiers résultats et je vous garanti que vous vous sentirez mieux.

Pour apprendre comment battre l’anxiété pas à pas, rendez-vous ici.

Bon courage !

Si cet article vous a plus, et pour nous soutenir, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux ou à vos connaissances.

Source