Glossophobie : Vous avez peur de parler en public, même avec deux ou trois personnes ?

Le regard de l’autre vous tétanise au point de ne plus pouvoir parler ?

Chaque prise de parole avec un public vous donne la gorge sèche, des rougeurs, un bégaiement ou des balbutiements ?

Alors, vous êtes sans doute atteint de glossophobie, la peur de parler en public !

Mais pas de panique, chaque problème a ses solutions.

Dans cet article, on vous explique quelles sont les principales causes de la glossophobie et surtout comment vaincre ce trouble par des traitements qui marchent !

Inspirez, respirez calmement en lisant cet article ! Vous êtes sur la bonne voie de la guérison 😊

glossophobie peur de parler en public

Peur de parler en public ? tout le monde peut vaincre cette phobie !

Vous êtes loin d’être seul face à cette angoisse de parler devant plusieurs personnes. Près de 75 % de la population française est atteinte par la glossophobie selon des symptômes plus ou moins handicapants.

En effet, avoir une boule dans la gorge ou des rougeurs lorsque vous présentez un exposé, ou être incapable de parler lors d’un entretien d’embauche, peut vous pénaliser sur le plan social et professionnel.
Les causes de ces symptômes sont multiples, les solutions aussi. Chaque personne atteinte par ce trouble peut trouver une solution personnelle qui lui convienne.

Qu’est-ce que la glossophobie ?

Avant d’aborder la définition sémantique, il est toujours intéressant de connaître l’étymologie du mot. C’est très simple :

  • Glosso vient du grec glossa, qui signifie langue.
  • Et phobie, plus connu, vient du mot phobos qui désigne la peur, la panique ou l’appréhension.

Ainsi, la glossophobie est la peur très forte de parler en public au point de ne plus pouvoir se contrôler tant sur le plan physique que psychologique. L’interaction avec l’autre est fortement altérée au point de ne plus pouvoir communiquer verbalement ses idées et ses pensées.

Il s’agit donc d’un véritable handicap social puisque cela peut entraîner un isolement, une dépression, voire une incapacité de travailler.

microphone

Quels en sont les symptômes ?

Si vous vous retrouvez dans l’un de ces symptômes, vous êtes sûrement atteint de ce trouble :

Symptômes physiques :

  • Votre bouche est sèche,
  • Votre rythme cardiaque et votre pression artérielle augmentent,
  • Vos pupilles se dilatent,
  • Vous avez de forts tremblements,
  • Vous transpirez, vos mains sont moites, vous suez du front,
  • Des nausées et parfois envie de vomir,
  • Vous avez souvent envie d’aller aux toilettes,
  • Essoufflements ou Hyperventilation,
  • Vous avez des étourdissements,
  • Vos muscles du cou et du haut du dos sont plus que tendus,
  • Vous n’entendez plus rien,
  • Vous êtes pris d’un sentiment de panique.

Symptômes verbaux :

  • Votre voix tremble,
  • Vous bégayez,
  • Vous avez des tics nerveux,
  • Hésitez souvent en prononçant certaines onomatopées comme « euh, ah… »,
  • Vous faites souvent des pauses durant votre exposé,
  • Vous parlez très doucement.
parler famille

Quelles sont les principales causes de la glossophobie ?

Naturellement, l’être humain réagit avec prudence lors de confrontation avec l’autre, que ce soit un adversaire ou un allié. S’exposer est donc signe d’un potentiel danger. Ainsi, il est tout à fait naturel d’avoir des émotions lorsque l’on expose sa parole en public.

L’environnement familial, culturel et professionnel joue aussi sur la peur de parler en public.

  • Le contexte familial : par exemple, si vous avez été moqué ou humilié lorsque vous parliez devant vos proches durant l’enfance, la peur d’être jugé peut vous poursuivre à l’âge adulte. Des recherches existent sur l’hérédité familiale liée aux angoisses de nos parents.
  • Le contexte culturel : certaines cultures ne favorisent pas la parole des enfants ou des femmes. Ainsi, arrivées à l’âge adulte, ces personnes doivent surmonter des barrières culturelles bien ancrées afin de s’autoriser à s’exprimer en public.
  • Le contexte professionnel : tout comme le milieu familial, certaines organisations professionnelles favorisent plus ou moins la parole des salariés. Ces expériences professionnelles forment à la prise de parole en public.
glossophobie milieu professionnel

Quels sont les traitements et solutions efficaces contre la glossophobie ?

Afin de progresser, plusieurs traitements alternatifs aux médicaments existent. En voici quelques-uns.

  • La psychothérapie : un thérapeute vous permet d’identifier la cause profonde de votre angoisse. Plusieurs méthodes existent, dont la thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Cette thérapie dit active combine différentes approches thérapeutiques comme la mise à distance des pensées négatives par la relaxation, et un travail sur les causes de ses peurs. Le patient va modifier son attitude inadaptée par un comportement plus adapté à ce qu’il souhaite améliorer.
  • Les médecines douces :
  • Sophrologie : cette technique très en vogue vous permet de travailler sur votre angoisse grâce à des exercices de respiration, de décontraction musculaire et de visualisation mentale.
  • Hypnothérapie : de plus en plus utilisée pour vaincre des peurs ou des angoisses, cette technique vise à vous plonger dans un état d’hyper-concentration, entre la conscience et la somnolence. Grâce à des exercices de visualisation et de relaxation, l’hypnothérapeute va vous aider à dialoguer avec vous-même et trouver des images inspirantes.
  • La relaxation, le yoga ou la méditation : toutes ces techniques sont basées essentiellement sur la respiration et la connaissance de votre corps. Pratiquées régulièrement, elles vous apportent sur le long terme de la détente et de l’apaisement lorsque vous sentez venir vos angoisses et peurs.
  • LEFT (Emotional Freedom Technique) est une pratique psycho-énergétique de libération des émotions. Vous supprimez vos émotions négatives en tapotant sur des points spécifiques d’acupuncture (méridiens énergétiques chinois).
  • Les plantes : la mélisse, la lavande et la fleur de passion, sous forme de plantes ou d’huiles essentielles (à boire ou à respirer) vous apportent de la détente et apaisent vos nerfs ! Vous avez aussi les granules homéopathiques comme l’Aconitum napellus ou Gelsemium qui sont recommandés par les homéopathes. Plus de plantes et produits naturels contre l’anxiété dans cet article.
  • Le théâtre : une technique efficace pour vaincre sa peur de parler en public est de s’imaginer dans le corps d’une autre personne. Le fait de se détacher de soi permet de libérer son corps. Les exercices pratiqués au théâtre peuvent vous aider à dépasser vos peurs en vous inventant un nouveau personnage. Mais également, les cours de théâtre apprennent à accepter le regard des autres et donc à maîtriser vos émotions. C’est donc une solution sur le moyen et long terme qui a fait ses preuves !
masque théâtre peur de parler en public

10 astuces à réaliser soi-même :

  • Apprendre par cœur les premières phrases de son discours en les prononçant lentement.
  • Maitriser le sujet de votre exposé. Cela peut paraître évident mais, rappelez-vous que « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément » (Nicolas Boileau-Despréaux).
  • Respirer à fond avant de démarrer et de façon régulière pendant votre intervention.
  • Avoir une posture droite, épaules abaissées, avec des points d’appui (pieds bien ancrés sur le sol, mains posées sur un pupitre ou une table).
  • Regarder quelques visages sympathiques qui sont devant vous plutôt que de visualiser tout votre auditoire.
  • Utiliser des visuels comme des diaporamas afin que les regards ne soient pas tous portés sur vous.
  • Être positif : vous parlez car vous avez des choses à dire !
  • Poser votre voix de façon à la fois claire et assurée.
  • Eviter les onomatopées comme « euh ». Mieux vaut faire une pause. Le silence ne tue pas !
  • S’entraîner chez vous seul devant votre miroir ou devant vos proches. Se filmer est aussi un très bon exercice pour voir vos imperfections.

Soyez rassuré. Toute personne à l’aise en public a connu des angoisses !

Vaincre sa peur de s’exprimer face à un public n’est pas une fatalité. Vous pouvez rapidement progresser en essayant une ou plusieurs techniques exposées.

Faites-vous confiance.

Libérez-vous progressivement de vos chaînes en travaillant naturellement seul ou avec des thérapeutes compétents !

Et surtout soyez positif, vous êtes l’acteur principal de votre guérison !
Prenez soin de vous.

Si cet article vous a plu, et pour nous soutenir n’hésitez pas à le partager à vos proches et sur vos réseaux favoris.

Accélérez vos progrès personnels contre l’anxiété en recevant d’autres conseils dès maintenant en cliquant ici.