Hyperventilation durant la nuit : Vous est il déjà arrivé de vous réveiller en sursaut la nuit ?

Avec cette sensation de manquer d’air, le coeur qui s’emballe et des sueurs froides sur votre visage ?

Votre respiration est comme bloquée, vous auriez juré que vous alliez mourir étouffé

Dans cet article nous allons voir quelle influence a l’hyperventilation sur le sommeil, que faire en cas de crise nocturne et comment améliorer son sommeil à long terme malgrés l’hyperventilation.

Bonne lecture.

hyperventilation durant la nuit

Les effets de l’Hyperventilation sur le sommeil

L’hyperventilation modifie directement la chimie du corps et du sang en faisant circuler trop d’air dans les poumons.

Sans entrer dans les détails, (tous les détails des effets de l’hyperventilation sont dans cet article) le pH trop alcalin et le taux de gaz carbonique trop faible dans les veines laisse le corps en état d’alerte.

Ainsi, le sommeil reste superficiel. Le cerveau est dans le même état que si on vous demandait de passer la nuit au pied d’un volcan géant prêt à exploser !
Il reste prêt à s’éveiller pour éviter la catastrophe. Pas facile de trouver le sommeil dans ces conditions.

Ce mal être général provoque aussi mauvais rêves et cauchemars.

volcan

Plus insidieux encore, une personne qui hyperventile depuis des années a son cerveau habitué à ces taux de gaz carbonique trop faibles.

Pendant une phase de sommeil réparateur avec une respiration normale, il arrive que le cerveau accélère la respiration pour retrouver les taux de CO2 auxquels est s’est habitué.

Résultat des courses, on se réveille en pleine nuit avec la sensation d’étouffer et on panique. L’hyperventilation est de retour…

Ce genre de crise est effrayant. Après en avoir fait une, certaines personnes sont terrifiées à l’idée d’aller dormir.

Et bien sûr, un sommeil de mauvaise qualité augmente le stress durant la journée. Qui augmente l’hyperventilation qui détériore le sommeil.

On est en plein dans un cercle vicieux.

Voyons maintenant que faire en cas de crise nocturne.

Que faire en cas de crise d’hyperventilation durant la nuit ?

Alors je vous rassure tout de suite : ces crises, aussi effrayantes qu’elles soient, ne sont pas dangereuses pour la santé. On ne peut pas mourir d’étouffement à cause de l’hyperventilation.

Pour calmer ce genre de crise nocturne le plus rapidement possible,
voici un exercice simple :

  • Mettez vous en position assise, le dos droit.
  • Détendez votre cou et vos épaules.
  • Respirez lentement et profondément par le ventre. Vous pouvez mettre une main sur votre ventre pour vérifier qu’il se gonfle bien.
  • Continuez à respirer lentement jusqu’à ce que vous sentez que votre rythme cardiaque ralentit.
  • Quand vous vous sentez détendu, rallongez vous. Vous pouvez vous rendormir en sachant que vous avez des armes contre votre hyperventilation !

Maintenant vous savez quoi faire en cas d’hyperventilation durant la nuit.

Mais le mieux serait encore de les éviter en retrouvant un sommeil réparateur.

bébé sommeil

Comment améliorer son sommeil malgrés l’hyperventilation ?

Première chose à faire si vous avez peur des crises avant d’aller dormir : gardez à l’esprit qu’elles ne sont pas dangereuses pour la santé et que vous n’allez pas mourir.

De manière plus générale, arrêter de vous inquiéter des symptômes de l’hyperventilation. Eux non plus ne sont pas dangereux.

Moins vous aurez d’inquiétudes, mieux vous dormirez.

Vous pouvez aussi tester ces deux autres conseils plus généraux pour un meilleur sommeil :

  • Aller se coucher à la même heure tous les soirs. Pour bien ancrer les cycles du sommeil.
  • Baisser graduellement la lumière de la pièce 1h avant d’aller dormir. La pénombre permet de sécréter la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Et bien sûr, pour éviter l’hyperventilation pendant la nuit, la meilleure solution reste de guérir l’hyperventilation.

Je sais ce n’est pas simple mais c’est possible. Même pour une personne qui hyperventile depuis des années.

Aussi, je vous encourage à commencer dès maintenant !

D’ici là, prenez soin de vous.

Voir aussi : Guérir l’hyperventilation étape par étape.

Si cet article vous a plus, et pour nous soutenir, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux.